«

En-Marche.fr

‹ TOUTES LES ACTUALITÉS

Faire entrer l'économie de notre territoire dans le monde de demain

Les enjeux pour notre territoire 
Partagez Tweetez Envoyez

Notre territoire est riche d’une diversité économique exceptionnelle. De la culture du Piment d’Espelette en passant par les start-ups innovantes d’Izarbel, de la pêche artisanale ancestrale  au tissu industriel de la glisse, le Pays Basque connaît un pluralisme économique qui est une chance pour ses habitants. Dans un monde en bouleversement continu entre transition énergétique et écologique, silver economy,  développement du numérique, décentralisation de la production industrielle, boom des nanotechnologies et de la santé du futur…nous vivons une véritable révolution de la connaissance. Notre économie basque doit pouvoir s’adapter à ce nouveau monde et nous devons donner à nos entreprises, à nos artisans, à nos commerçants, à nos agriculteurs et à nos pêcheurs les moyens de réussir et de se développer.

Le cœur de notre économie réside en effet dans les petites et moyennes entreprises, dans les commerces de proximité et de centre-ville et dans l’artisanat. Ce tissu d’acteurs irrigue notre économie et permet de créer un véritable lien social entre les individus tout en émancipant nos concitoyens par le travail. Nous devons les soutenir autour de cinq chantiers prioritaires : la baisse des charges, la simplification administrative, la suppression du RSI, la création du droit à l’erreur et la création d’un droit au chômage universel.

L’emploi sera également au cœur de mon action de Député. En effet, le chômage est une souffrance sociale, personnelle et familiale. Il empêche les individus d’avoir confiance en eux, de s’émanciper de leur condition initiale et de se sentir intégré dans notre société. C’est un fléau qui ruine notre pays et sa croyance en l’avenir. Pour enfin relever ce défi, nous devons libérer le travail et garantir une plus grande sécurité des parcours professionnels. Pour cela, nous devrons alléger les risques et les coûts liés à l’embauche afin de faciliter la création d’emplois pérennes. Nous sécuriserons également les parcours professionnels des salariés mais aussi des commerçants, des artisans, des agriculteurs, des chômeurs autour d’un système de la formation professionnelle personnalisé, plus juste et plus efficace.

Mais toutes ces actions profondes pour stimuler notre économie ne pourront fonctionner de manière optimale si nous ne mettons pas un terme au véritable dumping social, fiscal et environnemental à l’intérieur et en dehors de l’Europe. Pour cela deux solutions : harmonisation à l’intérieur de l’Europe et protection à l’extérieur de l’Europe. Nous devons urgemment lancer un immense chantier d’harmonisation des règles fiscales et sociales en Europe avec notamment une priorité sur la réforme de la directive travailleur détaché qui touche tant notre territoire. Demain, une règle devra s’imposer, les cotisations sociales de tout travailleur exerçant son activité sur le sol français devront être payées en France selon les règles et les montants français. A l’extérieur de l’Europe nous devons être capables de mieux nous protéger au travers notamment d'un « Buy European Act » permettant de réserver des marchés publics européens aux entreprises européennes.

L’économie de notre territoire doit pouvoir s’armer pour affronter ce monde nouveau qui émerge. Nos entrepreneurs, nos commerçants, nos artisans, nos agriculteurs et nos pêcheurs ont un savoir-faire unique qui, une fois libéré des contraintes administratives, d’une fiscalité trop lourde et d’un droit du travail rationalisé pourra s’épanouir pleinement.

Les français sont aujourd’hui prêts pour engager ces réformes justes, profondes et nécessaires. Saisissons ces opportunités qui s’offrent aujourd’hui à nous, et qui permettront à notre territoire et notre pays de rayonner à nouveau dans le monde, à la place qui doit être la sienne  

Vincent Bru.

Partagez Tweetez Envoyez

Ce site utilise des cookies — En savoir plusOK